Les portes bidon ARUNDEL : essai longue durée.

Il y a quelques années, à la recherche de matériel pour améliorer mon vélo, il manquait un dernier élément : le porte bidon. Détail parfois négligé mais indispensable. Très à la mode depuis quelques années j’étais presque obligé de choisir l’accessoire en carbone. Toutefois s’il est mal utilisé, le carbone peut souvent donné des produits certes très légers mais à la robustesse discutable. Le but était donc de trouver un bon compromis entre poids et rigidité pour une utilisation soutenue en course et à l’entraînement.bouncy castles for sale

Au moment de l’achat (2008), sortir de l’ordinaire dans ce type de produit et à ce niveau de gamme n’était pas si évident. C’est en faisant confiance aux commentaires d’utilisateurs sur différents forums et en regroupant les informations disponible sur différent supports que mon choix s’est porté sur la marque Arundel.

Les formes du Dave-O sont inédites mais restent classiques et discrètes

Marque encore très peu connue dans nos contrés elle n’était alors disponible que sur des sites marchands Américain, ce sera le modèle le DAVE-O. Un accessoire carbone, donc dans l’ère du temps, un aspect sobre qui ne dénature pas les formes classiques et volumineuses de mon Cannondale Supersix d’alors.

Séduit par le produit je me suis naturellement dirigé par la suite vers le modèle Chrono pour peaufiner mon vélo de contre la montre. Nous vous proposons dans cet article un essai longue durée des deux produits chong qi cheng bao.

HISTOIRE

Tout d’abord un peu d’histoire : né d’une passion commune pour le matériel vélo, trois amis cyclistes de retour du salon de Milan décident de s’investir pour proposer un produit avant tout fonctionnel.
Au début des années 2000 la marque Arundel est née. Ils conçoivent un porte bidon qui se voudra performant et fiable. Pas de fioriture juste un produit sérieux. Ils ont alors conçu la forme du porte bidon dont la mission première est de maintenir le bidon dans toutes conditions, mais également de le rendre accessible et facilement amovible par l’utilisateur. C’est ainsi qu’est né le Dave-O: modèle fondateur et emblématique du style Arundel.

LE DAVE-O

Le porte bidon DAVE-O

La finition est très bonne, pas de bavure. Le vernis tient très bien dans le temps malgré de multiples lavages.
En roulant aucun bruit n’apparaît, au contraire de certains porte-bidon assez mou dans lesquels on pose le bidon plus qu’on ne l’insère. Le maintien est correct et la souplesse est suffisante pour accepter facilement tous les bidons de manière indifférente. Entre les modèles de bidon il y a toujours de petites différences de diamètre, aussi minimes soient-elles, qui modifient le maintien du bidon. Ici la souplesse du carbone aussi bien que la conception des formes permet au porte bidon de s’adapter au bidon. En effet une petite bordure vient consolider la structure du porte bidon. Chaque détail semble avoir son importance.

Et puis ne l’oublions pas, une fois rempli le poids du bidon est loin d’être négligeable, 500gr

Les formes sont sobres, simples et surtout efficaces.

pour ne pas le rappeler, et entre en considération dans les critères de conception. Arundel a prit l’affaire au sérieux en oubliant pas que le bidon est amovible. Pour cela l’ouverture est assez importante. L’ouverture qui participe à la souplesse de l’ensemble fragilise bien sur le maintien. Arundel utilise une quantité de carbone suffisante. Évidemment la présence de matière augmente le poids et affiche 29gr sur la balance. A ce niveau on reste dans une très bonne moyenne vu le maintien et la solidité. Bien que ridiculement léger pour certain, les 30gr feront sûrement fuir les passionnés du light.

Par contre, vous devrez utiliser une vis à tête bombée fournie avec le porte bidon dont la hauteur ne dois pas excéder 3-4mm selon qu’on utilise une rondelle ou pas pour maintenir l’ensemble au cadre. On ne trouve pas non plus plusieurs trous de fixations comme sur certains modèle d’autres marques. Il y a toutefois une plage de réglage possible de 4mm, bien souvent suffisant pour la plupart des cadres.

Soumis de ma part à pas mal de contraintes pendant plusieurs années, le test ultime pour un porte bidon reste sans conteste le passage sur des secteurs pavés: là où même les portes bidon les plus costauds laissent s’échapper leurs pauvres bidons. Le test sur des secteurs corrects et pas trop dégardé est concluant. Les bidons restent dans leur logement. Sur des secteurs plus sévères le test fut tout d’abord réalisé en fin de parcours avec des bidons qui n’était pas complètement plein (environ 300gr). Cela réduit les contraintes et une fois de plus le Dave-O n’a pas failli à sa mission. Surtout pour le bidon positionné sur le tube de selle qui est souvent le premier à s’échapper. Poussons l’essai plus loin avec un bidon plein, et là, pas de miracle, surtout pour le bidon positionné sur le tube de selle. Il peut donc sous des contraintes très sévères sortir de son logement. Il faudra comme les mécaniciens des équipes professionnels le font parfois pour des courses à pavés, augmenter le diamètre du bidon, de quel moyen que ce soit, pour carrément le bloquer (scotch épais autour du bidon par exemple). Bien évidement ces conditions ne seront rencontrées que par peu d’entre nous et pendant très peu de temps. Cela conclut tout de même l’essai de manière positive et classe le Dave-O parmi les meilleurs produits disponible dans sa catégorie.

Le design s'adaptera parfaitement aux cadres modernes devenus assez volumineux

Sans avoir un design dernier cri le Dave-O s’adapte à tout style de vélo moderne. Il sera forcément plus anachronique de l’utiliser sur un vélo acier ou titane aux tubes under-sized.

Au final le Dave-O est un produit très séduisant au niveau fonctionnel mais également un investissement à long terme. Vous risquez même d’user votre vélo avant vos portes-bidon. Il est vrai que son design n’est pas aussi agressif que celui de certains de ses concurrents mais il remplit parfaitement sa mission et survivra au design de vos futures montures quelque soit leur style.

LE CHRONO

L'ensemble bidon/porte bidon CHRONO

Comme sur le Dave-O la finition du carbone est bonne, pas de bavure. Le vernis est aussi costaud et résiste bien dans le temps. Il y a 4 trous de fixation donc 2 positions possibles en fonction de le géométrie du cadre. Sur les quelques vélos de chrono dont nous avons vérifié la position des trous filetés le porte bidon pouvait se positionner correctement. La contenance du bidon est de 50cl contre 55cl pour un bidon de route classique.

Le bidon tient assez fermement, il est facile à déclipser. Par contre l’étroitesse du bidon rend la manœuvre un peu moins évidente. On garde sans doute l’habitude d’un bidon plus volumineux dont la préemption est plus aisée.

Toutefois, le logo moulé sur le bidon permet d’améliorer le grip.

Comparaison du profil entre l'ensemble CHRONO et un modèle classique

Le bidon Chrono est assez fin : 44mm en sa partie la plus large. On y gagne niveau aérodynamique c’est indéniable quand à le quantifier c’est déjà beaucoup moins évident. On voit de suite en comparant le profil a celui d’un ensemble porte-bidon conventionnel que c’est un ensemble dessiné pour aller vite. Évidement l’avantage sera encore plus important pour nos amis triatlhètes qui passent de longues heures sur leur vélo, mais qui seront limité par la contenance et réserveront surement le produit aux épreuves de courte distance. Par certains aspects la fonctionnalité est forcément un peu mise de coté.

La fluidité des formes est très intéressante.

Par temps humide le logo moulé sur le bidon améliore le grip. Il faut quoiqu’il arrive manipuler le bidon prudemment et différemment d’un bidon classique.

On doit impérativement utiliser le bidon Arundel. Sa forme est bien spécifique et l’ensemble bidon/porte bidon est tout à fait homogène. Les formes volumineuses des vélos de chrono actuels accueilleront harmonieusement l’ensemble.

Le bidon se clipse parfaitement dans la porte bidon. Les formes sont très aboutis.

Au niveau de l’utilisation, lorsque l’on boit et que le bidon est rempli aucun problème, par

contre lorsque le bidon se vide, sa finesse étant relativement importante, appuyer ne suffit plus. Il faut incliner le bidon et/ou si possible aspirer. Chose complexe me direz-vous en plein effort lorsque les pulsations sont proches voire au-delà de la zone rouge. Une amélioration est nécessaire à ce niveau pour obtenir un produit exceptionnel.

Assez inquiet sur le maintien du porte bidon, il n’est jamais sorti de son logement pendant l’utilisation. Même en passant involontairement sur des plaques d’egout. Le bidon n’est maintenu que sur une très petit surface et n’encercle pas tout le bidon comme on peut le voir sur un modèle classique. Mon inquiétude n’était pas fondée.

Si Arundel maîtrise la conception et la fabrication de ses portes bidon, il a quelque peu négligé le bidon pour le modèle Chrono. Un problème qui est peut être déjà résolu car on a pu voir des modèles plus récents que l’opercule s’ouvre plus facilement. Peut être une matière plus souple a t’elle été utilisée ou une conception différent du bouchon.

L'ensemble s'harmonise très bien au cadre contre la montre/triahtlon.

CONCLUSION

Très en vogue outre atlantique parmi les accros de matériel, la marque Téxane est une alternative intéressante aux grands constructeurs du domaine. Il faudra toutefois que la sobriété de l’ensemble convienne aux goûts et aussi au vélo de l’utilisateur. La gamme Arundel est assez étendue et va même jusqu’à proposer un modèle asymétrique pour ceux qui prennent toujours leur bidon de la même main. C’est-à-dire la plupart d’entre nous. Une solution évidente à laquelle aucun constructeur n’a encore pensé mais qui reste très pertinente.

Les plus observateurs d’entre vous auront remarqué la présence d’Arundel dans le peloton Pro Tour… Pour les autres, je vous laisse chercher l’équipe… Vous avez trouvé ??? Un des meilleurs sprinters du peloton Pro Tour l’utilise, il a gagné une coupe du monde avec… un indice ? L’Acheteur Cycliste juillet/aout 2010, page 102… Et oui le Team Garmin a utilisé des portes bidon Arundel cette saison, le modèle Mandible bien souvent… Pour la petite anecdote, à la différence des autres équipes, le Team Garmin a acheté elle-même ses portes bidon (Arundel ne sponsorise pas d’équipe pour l’instant). Si les pros avaient le choix, on sait déjà ce que certains utiliseraient.

Pour en revenir à notre test longue durée Arundel propose pour la route un produit sérieux à la finition plus que correcte. Les concepteurs ont trouvé une solution intéressante dont l’élément fondamental est le forme du porte bidon allié à une utilisation optimale du carbone. Elle autorise un maintien très correct du bidon tout en le rendant facilement accessible. Les formes sobres renforceront l’aspect classique de votre vélo.

Les spécialistes du chrono ont à leur disposition un produit qui les aidera dans leur quête ultime de la dernière seconde. Toutefois quelques améliorations pourront rendre le produit excellent, surtout le bidon car le porte bidon comme le Dave-O tient lui toute ses promesses.

Pour plus d’informations cliquez ici

 
Cette entrée a été publiée dans Tests. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.
 

Laisser un commentaire