Compteur GARMIN 500

POURQUOI ce compteur?

En tant que sportif soucieux de son rendement on aime bien souvent surveiller ses performances. Même si ça n’est qu’à titre indicatif c’est toujours intéressant. Ayant utilisé pas mal de compteurs de marques différentes et bien souvent satisfait. Pour mon nouveau vélo,  je voulais quelque chose d’innovant. Mon choix s’est porté sur le Garmin tout simplement car bon nombre de compteurs perfectionnés distillent un nombre incalculable d’informations parfois inutiles (surtout dans les options cardio-fréquencemètre).

Il me fallait l’essentiel, que ça soit pratique et pas forcément hors de prix. Un bref tour d’horizon m’a vite permis de mettre en avant le Garmin 500. Apparement il enregistre les infos, la visualisation est aisée, on choisit les infos que l’on veut visualiser et tout est visible via le site Garmin Connect.

 

 

DESCRIPTION

Fourni avec un support rigide en plastique sous lequel vient le loger une pièce en caoutchouc, elle vous évitera d’abîmer le support. Il y a plusieurs élastiques fournies et ceux-ci vous permettront de fixer rapidement le support quelque soit le diamètre de la potence ou du cintre. Il y a deux supports livrés avec le compteur. Vous pourrez donc aisément changer de vélo sans avoir à acheter un nouveau support et passer du temps à tout remonter. Bien vu.

Le GARMIN 500 utilise la technologie issue des GPS. Ça n’est plus la vitesse de rotation de votre roue qui détermine votre vitesse de déplacement, mais bel et bien votre positionnement via le réseau satellite (comme votre GPS voiture).

Par contre là ou les compteurs classiques fonctionnent instantanément, il est maintenant nécessaire que le G.P.S se positionne, donc quelques secondes avant de voir s’afficher les fonctions au démarrage sont nécessaires.

 

 

Le boitier en lui-même est plus imposant que la plupart de ses concurrents. Il est aussi plus lourd (57 gr). Mais en contre partie il est très fonctionnel. Il peut afficher et enregistrer beaucoup d’informations , il est compatible avec les accessoires utilisant la technologie ANT+ (les célèbres manivelles SRM par exemple). Il y a 4 boutons imperméabilisés par un revêtement souple faisant partie intégrante de la coque.

Description des boutons:

  • 1 bouton START/STOP qui permet d’allumer ou d’éteindre l’appareil, mais aussi par un appui court de rendre l’écran, visible dans l’obscurité.
  • 1 bouton qui permet d’accéder aux différents écrans
  • 1 bouton qui démarre/arrête le chronomètre
  • 1 bouton pour les chronos partiels

On ne peut pas beaucoup plus simple !!! Certains boutons ont aussi pour utilité de naviguer dans les différents menu lors de la configuration.

Ensuite pour le paramétrage, le guide joint est assez clair. Le GARMIN 500 possède en petit logiciel intégrer qui vous permet de naviguer au sein des différents réglages possibles aussi bien pour l’affichage que pour le réglage de vos paramètres personnels (poids, age, fréquence cardiaque,…etc).

L’écran est très lisible, plus grands que ses concurents et le choix de disposer selon son envie des informations que l’on jugera pertinentes est inédit. On peut afficher entre 3 et 8 informations sur le même écran !!! Et forcéement elle ne seront qu’utile car c’est vous qui les choisissez.

De plus les boutons on un bon grip, vos doigts ne glisseront pas même par condition humide. Seul inconvénient : la matière recouvrant les boutons est assez épaisse, il faut donc appuyer plus fort que sur certains compteurs. On est parfois pas tout à fait sur d’avoir appuyer suffisamment. Après quelques sorties on s’y habitue toutefois assez vite, et puis il fallait bien trouver des petits inconvénients.

FONCTIONNEMENT

A l’usage, disposer des informations choisies est très agréable, on a vraiment SON compteur. On dispose en plus l’information voulue à l’endroit désirer sur l’écran. Les chiffres sont très lisibles et les informations très précises.

Pour ma part, j’ai choisi d’afficher la déclivité, ce qui surprend parfois. Sur les circuits que l’on connait bien on se rend compte mieux du relief, surtout lorsqu’il est sensible (1-2%), comme dans certains faux plats. On a plus besoin d’évaluer la difficulté on a une donnée objective.

Vous trouverez une multitude de fonctions qui peuvent rendrent l’entrainement bien plus ludique, comme l’Autolap: le chronomètre enregistre et affiche automatiquement vos temps sur une distance donnée (tous les kilomètres par exemple ou plus selon votre envie, où vos besoins), ça n’a bien sur pas toujours une grande utilité surtout si l’on passe sur des circuits vallonnée, mais lors des longues sorties en endurance cela passe bien plus vite.

Il y a même du temps à passer pour connaître parfaitement le compteur et toutes ses fonctions.

SYMPATHIQUE

Sur le site Garmin Connect, une fois votre appareil enregistré et votre compte créé vous pourrez visualiser l’ensemble des fichiers enregistrés par tous les possesseurs de Garmin, une petite communauté très diverse (cycliste, triathlète, coureur à pied…etc).

Votre Garmin enregistrera carrément votre positionnement GPS et retracera sur une carte votre itinéraire !!! Vraiment intéressant.

En curieux pour pourrez même visualiser les performances de certains coureurs pros sur les étapes du tour de France ou d’autres courses, en indiquant leur nom si vous avez leur pseudo ou encore plus rapidement en localisant une ville étape du tour. Si le coureur à enregistrer son fichier sur Garmin Connect son fichier sera visualisable !!!

CONCLUSION

Pour ma part je reste très agréablement surpris par le bon avant fait dans la facilité d’utilisation, le nombre d’informations disponibles et le bon fonctionnement. Plus q’un compteur on entre dans une nouvelle génération d’appareils intelligents, configurable à l’infini. Ça n’est surement pas par hasard qu’un certain nombre de professionnels, non sponsorisés par Garmin l’utilise.

Déjà parmi les leaders du GPS automobile, Garmin a su adapter sa technologie aux cyclistes en évitant de leur imposer un compteur mais en leur proposant tout simplement de paramétrer eux même les infos dont ils ont besoin. On peut conclure en disant que Garmin propose un des produits si ce n’est le produit le plus abouti pour tout cycliste soucieux de surveiller ses performances.

Avantages :

  • On affiche ce que l’on veut. Une première dans le monde des compteurs cyclistes. Votre compteur sera personnalisé, et vous visualiserez entre 3 et 8 informations sur le même écran, il y a le choix parmi beaucoup de fonctions !!!.
  • Pas de capteur de vitesse !!! oubliez tous les problème que vous avez eu avec le réglage du capteur (souci d’installation avec le placement de l’aimant, réglage en fonction de chaque roue, des fils trop longs, trop courts, le capteur qui ne tient pratiquement pas pour certaines marques, les perturbations des compteurs sans fil…..etc).
  • GARMIN CONNECT vous permet de visualiser le parcours effectué sur Google map avec visualisation du dénivelé, temps de parcours…etc de manière très simple et très efficace.

Inconvénients :

  • Quand on est sous un tunnel trop long (à partir de quelques dizaines de mètres), le signal GPS ne parvient pas, donc le compteur n’enregistre pas de déplacement.
  • Sur 7000 km j’ai été la victime d’un seul problème de fonctionnement. Le compteur reste figé, plus rien ne défile et aucune touche ne fonctionne. Il s’éteint après quelques minutes. Il faut juste le redémarrer. Surement un problème de 1ère jeunesse.
  • Ne pas oublier de recharger régulièrement les batteries. Tous les 15 H environ.

OPTIONS :

Pour la cadence de pédalage il faut monter un aimant (fourni) sur la manivelle gauche ainsi qu’un autre aimant sur la roue arrière. Le capteur GSC 10 une fois bien disposé est facilement réglable. Il ne sert pas seulement à mesurer votre cadence de pédalage, il permet également de mesurer votre vitesse si la roue arrière tourne mais que vous ne vous déplacez pas (lors d’une utilisation sur home-trainer par exemple).

 

 

 

 

 

 

 

 
Cette entrée a été publiée dans Tests. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.
 

5 réponses à Compteur GARMIN 500

  1. p chauvin dit :

    Encore de l encombrement hertzien inutile !

  2. Louis Dupuy dit :

    Très bon compteur. Je possède l’EDGE 305.
    J’utilise souvent les fonctions « partenaire virtuel » et « route ».
    « Partenaire virtuel » : En entrant au départ 2 des informations : distance, temps ou moyenne, l’appareil calcule la troisième. Pendant le parcours l’écran indique en permanence l’avance ou le retard en mètres et montre la position de 2 petits cyclistes (vous et le partenaire virtuel).
    « Route » : Cette fois, en entrant une sortie déjà effectuée, le partenaire virtuel, c’est vous. Vous pouvez voir le profil du parcours avec 2 petites boules (claire et foncée) avec leur position sur le prifil (ou la carte, mais je trouve cele moins intéressant). L’avance (ou le retard) en mètres est également indiqué ainsi que la distance et le temps disponible pour terminer le parcours.

    Le Garmin 500 possède-t-il ces fonctions ?
    Merci.

    • Romain dit :

      Bonjour Louis,

      Merci pour votre question.

      Après vérification la fonction « partenaire virtuelle » est disponible avec des informations programmées mais également avec les informations issue d’un ancien entrainement déjà enregistré. Garmin appelle cette fonction « course ».

      Ce genre de fonction rend l’entrainement bien plus ludique. Il peut même pourquoi pas être utilisé comme comparateur de matériel. Avec toutes les informations disponibles, les possibilités d’utilisations ne l’arrêterons qu’à votre imagination.

      Sportivement.

  3. Louis Dupuy dit :

    Merci Romain.

    Ces 2 fonctions présentes sur l’EDGE 305 me sont très utiles, tout comme les « laps ».
    Il est vrai que l’une s’appelle « course » ou « route » selon que l’on se trouve sur le compteur ou l’ordinateur.
    Si je devais changer mon Garmin je pourrais donc acheter le 500.
    Votre réponse m’est donc très utile.

    Encore merci et salutations sportives.

    Louis

  4. Smets François dit :

    Bonjour
    comment partager mes données en unitée Européenne
    merci
    j’ai les unités mètre degré celcius sur mon garmin , mais sur face book en miles etc
    merci pour l’info

Laisser un commentaire